Borjomi : L’oasis de la Géorgie pour les amoureux de la nature

Borjomi

Publié le : 10 septembre 20237 mins de lecture

Depuis quelques temps, les vacances se sont traduites en une découverte du monde, soit à travers les croisières, soit par le biais des voyages en pleine nature. Pour ceux qui aiment se ressourcer en toute sérénité, ils choisissent généralement une connexion avec mère nature. Un voyage en Géorgie fait partie intégrante des destinations favorites des européens, et dans ce contexte, un détour dans l’oasis de ce pays accueillant pour se reconnecter à la nature, autrement.

Quelques lignes sur cet oasis de la Géorgie

Borjomi est une station balnéaire situé au centre-sud de la Géorgie. Ses sources thermales en font la première attraction de ce district de la région de Samtskhe-Javakheti, sis dans la partie nord-ouest de la région. Célèbre pour son industrie des eaux minérales, ce nom est connu au niveau mondial comme une marque d’eau minérale naturellement gazéifiée issue de la vallée couvrant les sommets des montagnes Bakuriani.

Outre cela,la ville est aussi connue pour son palais d’été Romanov, situé à Likani. sses gorges pittoresques à l’extrémité orientale du parc national Borjomi-Kharagauli représentent également un intérêt considérable. Il s’agit d’une zone protégée du centre du pays, sise dans le petit Caucase, précisément au sud-ouest de Tbilissi, la capitale.

Cet endroit pittoresque peut être visité en toutes saisons, mais les meilleurs moments pour profiter de la beauté naturelle de la station balnéaire s’avère être le printemps, l’été et l’automne.

Les endroits incontournables à visiter

Les amoureux de la nature trouveront leur lot de bonheur à Géorgie, surtout lors de la visite à Borjomi. De nombreuses suggestions peuvent être découvertes sur terredegeorgie.com, mais en attendant, voici quelques idées des endroits incontournables.

Le parc national de Borjomi-Kharagauli

Il s’agit d’une zone protégée avec l’écorégion des forêts mixtes du Caucase. Ce grand parc national est réparti en six districts administratifs étendus de la station balnéaire à la ville de Kharagauli, dont la superficie totale équivaut à 851 km², la réserve naturelle incluse. Le caractère particulier de ce parc réside dans la diversité de ses zones géographiques, écologiques et paysages. Outre cela, le parc bénéficie aussi d’une infrastructure touristique incluant monuments historiques en plus de la richesse de sa faune et de sa flore.

Le monastère vert

Le monastère Chitakhevi de Saint-Georges ou monastère vert est une infrastructure fondé entre le 9 et 10ème siècle. Niché dans la vallée à 13 kilomètres de la ville, cette architecture se démarque grâce à ses pierres de construction spéciales de couleur verte dans des tons différents clairs ou foncés.

La visite des eaux thermales

Principal attrait du pays, les eaux thermales représente un point d’intérêt majeur. Aussi, il serait inconcevable de ne pas visiter ces lieux. Un bain thermal dans les piscines à l’eau sulfureuse serait une expérience inédite en pleine nature.

Des activités variées pour être au plus près de la nature

Partir en road trip dans la ville de Géorgie permet de se ressourcer en pleine nature tout en pratiquant de nombreuses activités. Outre la baignade dans les piscines naturelles à l’eau sulfureuse, vous pouvez aussi faire des pique-niques ou d’autres jeux en plein air. Une randonnée à pied, à cheval ou à vélo peut être organisée pour explorer les montagnes du Caucase. D’autre part, le parapente est une autre activité à pratiquer en plein cœur de la nature géorgienne.

Pour ceux qui prévoient de faire une randonnée dans le parc, l’enregistrement au centre d’informations des touristes est obligatoire. Le matériel indispensable à chaque type d’expédition est disponible en location sur place. Des refuges peuvent aussi accueillir les aventuriers dans le parc pour passer la nuit afin de mieux profiter de tous les circuits qui peuvent être longs.

Pour les circuits de randonnée, voici quelques idées pour l’exploration du parc national.

L’itinéraire Nikoloz Romanov Traili

Ce circuit s’adresse aux plus expérimentés, avec 40 kilomètres de sentiers à parcourir en 3 jours. Il s’agit d’un itinéraire de randonnée pédestre et équestre nécessitant un séjour nocturne dans les refuges touristiques de Lomismta et de Saxvlari.

L’itinéraire de Saint-André Pirveltsodebuli

Encore un sentier de randonnée pédestre et équestre, cet itinéraire se déroule en 4 jours sur une longueur totale de 50 kilomètres, avec des haltes dans les abris d’Amarati et Sakhvlari, ou sous les tentes en fonction des préférences des randonneurs.

Le sentier panaroma

Ce circuit représente un itinéraire en boucle de 34 kilomètres, à pied ou à cheval, à parcourir en deux jours, avec un séjour nocturne en bivouac ou à Amarati. Le sentier est un peu complexe, mais inclut de beaux endroits à découvrir.

Le sentier de la forêt vierge

Cet itinéraire s’étend sur un parcours de 12 à 13 kilomètres pour une durée d’un jour et demi. La nuit peut être passée dans le refuge de Nunisi ou sous les tentes. Il s’agit d’un des circuits pédestres les plus courts parmi les itinéraires de randonnée du parc national.

Le col Zekari

Ce circuit associe randonnée pédestre et cycliste. La longueur est de 9 à 10 kilomètres à parcourir en une journée et demi, avec une nuit dans le refuge touristique de Didmaghala. L’itinéraire peut inclure un parcours en vélo sur la montagne du col de Sekari jusqu’à Sairme.

Le sentier de l’empreinte

Ce circuit se fait en un jour, pour une longueur de 12 à 13 kilomètres. Il s’agit d’explorer la nature en partant de Likani à Kvabishkevi en une seule journée.

Plan du site