Que peut-on visiter à Vitoria- Gasteiz au Pays-basque en 2 jours?

Vitoria, la capitale du Pays basque, est l’un de ces lieux touristiques que les étrangers et les Espagnols aiment tant. Ils disent que c’est la capitale verte de l’Europe, que peu de villes sont aussi engagées dans la protection de l’environnement qu’elle l’est. Cela n’est pas surprenant, car elle compte un grand nombre de parcs naturels dans les environs et de nombreuses pistes cyclables qui mènent à la plage.

Le mieux, c’est qu’on peut faire un tour sur Victoria en deux jours. Découvrez-vous les itinéraires que vous pourriez effectuer en 48 heures à Vitoria.

Vous pouvez consulter le site du tourisme du Pays basques pour voir les sites plus visités.

Premier jour à Vitoria

Le premier jour, vous pouvez commencer à la Plaza de la Virgen Blanca. C’est le cœur de la ville, le point de rencontre de nombreuses personnes, touristes et habitants de Vitoria. C’est également le lieu où les festivités de la ville commencent en mois d’août.

A proximité, vous pouvez visiter le Bidat, un mot basque qui signifie deux en un. Le nom ne pourrait pas être plus exact ; il s’agit d’un complexe muséal qui regroupe le musée Fournier des cartes à jouer et le musée d’archéologie. Deux lieux intéressants à voir, l’un situé dans un palais de la Renaissance, et l’autre dans un bâtiment moderne, l’un des plus emblématiques de la capitale basque, conçu par Patxi Mangado.

Sans plus attendre, la prochaine visite devrait être celle de la cathédrale gothique de Santa María de Vitoria. Elle est populairement connue sous le nom de vieille cathédrale. Il s’agit d’un temple de style gothique qui a déjà été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom de Camino de Santiago : Camino francés y caminos del Norte de España (Chemin de Saint-Jacques : le Chemin français et le Chemin du Nord de l’Espagne).

Cette cathédrale était construite à la fin du XIIIe siècle et tout au long du XIVe siècle. Elle a été construite comme une église-forteresse. Au-delà de son beauté et son grand volume, il faut se rappeler que depuis des années elle est immergée dans les travaux de restauration, afin que nous puissions voir le type de travail à l’intérieur.

C’est une cathédrale qui impressionne même avec des échafaudages, n’oublions pas que Ken Follet lui-même a dit avoir été inspiré pour écrire “Un monde sans fin”, la suite de “Les piliers de la terre”.

Tout près d’elle, nous trouverons la nouvelle cathédrale, ou ce qui est la même chose, la paroisse de Marie Immaculée. C’est un temple de style néo-gothique de la première moitié du XXe siècle.

Vous pouvez aussi visiter quelques églises qui sont très connus dans le centre.

Si on peut choisir, il vaut mieux le visiter le premier samedi du mois, pourquoi ? Très simple, dans le vieux quartier de Vitoria, le traditionnel marché aux amandes a lieu tous les mois. Ce nom vient de la forme ovale du quartier médiéval de la ville.

Ce marché mensuel s’articule autour de différents itinéraires. Vous avez la Route du commerce, qui couvre les rues Cuchillería, San Francisco, Plaza de Burullería, Correría et Plazuela de Santo Domingo. Un parcours rempli de boutiques et d’artisans qui exposent tous leurs produits.

Vous avez également l’itinéraire culturel, qui vous emmènera un peu plus loin dans la ville médiévale ou la route des barils, qui consiste à faire le tour de quelques bars et des tascas pour déguster le traditionnel pintxo et le pot à un prix réduit, généralement un euro et demi.

N’oubliez pas non plus de repérer les palais Renaissance de Vitoria. Vous pouvez trouver la Casa del Cordón, le Palacio de Villasuso ou le palais de Montehermoso.

Ce premier jour, vous pouvez également visiter sur place le mur de Vitoria. Il faut dire que la ville était une enceinte fortifiée au Moyen Age. Ce mur a été construit à la fin du XIe siècle et environ la moitié de son volume total a été conservé.

Deuxième jour à Vitoria

Un bon point de départ serait de se promener dans les environs verdoyants de Vitoria. Le vélo est parfait pour cela, vous pouvez en louer un. N’oubliez pas que la ville est plate, à l’exception de la vieille ville.

Il existe de nombreux itinéraires dans la “ceinture verte” de Vitoria, mais le plus intéressant est sans aucun doute celui qui nous rapproche des zones humides de Salburua. C’est une zone de plus de 200 hectares avec plusieurs lacs et une chênaie.

Visitez ce merveilleux paysage et n’oubliez pas de visiter le Centre d’interprétation, avec un impressionnant point de vue sur les eaux. Là, en plus de photographier le paysage, vous pourrez voir des hérons et des oiseaux qui se promènent librement dans le parc, et avec de la chance, peut-être quelques cerfs.

Saviez-vous qu’à Vitoria, il existe un itinéraire connu sous le nom de Basque Philadelphia Tour ? Oui, on dit que Philadelphie, aux États-Unis, est la plus grande galerie d’art à ciel ouvert du monde. À Vitoria, ils ne sont pas loin derrière. Vous pouvez trouver une véritable galerie de peintures murales en plein air dans les bâtiments du centre historique. Ils méritent une visite. Bien que vous puissiez les faire vous-même, il existe des visites guidées à un bon prix. Renseignez-vous auprès de l’Office du tourisme de Vitoria.

Après avoir dégusté un délicieux repas, vous pourrez visiter la partie la plus moderne de la ville. C’est là que se trouve l’Artium, le musée d’art basque contemporain. Vous pouvez voir des œuvres de Picasso, Tápies, Miró, Saura ou Palazuelo.

Bref, en deux jours et une nuit, vous pouvez visiter les sites importants à Victoria. De nombreux hôtels sont prêts à vous accueillir pour passer vos séjours dans le centre des Pays-Basques.